Dicono di Mordenti: une affaire de pieds

Sans doute est-ce pour faire du pied à votre voisine, et à votre voisin un pied de nez
Parce que vous vivez sur un grand pied, ne vous contentez d’un pied à terre
De pied en cap vous vêtez de pied de poule
Toujours vous êtes sur le pied de guerre
Faites des pieds et des mains pour conquérir les foules
Mis au pied du mur vous choisissez de l’y suspendre avec Newton
Certes vous n’apprécieriez pas d’être mis à pied par des gens bêtes comme leurs pieds
Cela ne vous ferez pas les pieds de devoir voyager à pied
Mais n’idéalisez point, gardez les pieds sur terre
Car, vous en conviendrez, un pied, ce n’est pas toujours le pied
Imaginez à quel point il est laid lorsqu’il est bot
Lorsqu’atteint de valgus on traite d’oignon l’hallux
Quand de ses cors aucune musique ne sort
Pourtant, si vous vous êtes levé du pied gauche
Ignorez ce poème certes pas digne d’un piédestal
Ne prenez pas ces sottises au pied de la lettre
Continuez de chatouiller les pieds jolis, de votre regard, de votre envie
Chaussez-les, non de vair ni même de verre
Mais de fines sandales et de nu-pieds